Chronique EP 2012 class

Un Automne de Plus fait parti de ces groupes situés en bordure de cette frénésie de connections, tweets et autres likes pour se faire connaître. Le duo préfère prendre le temps de la réflexion, de composition et de création d’un univers personnel, qu’il plaise ou non. C’est donc forts d’une expérience ensemble de deux ans que le guitariste chanteur fondateur et le batteur proposent leur deuxième EP « Ces Sombres Reflets d’Hiver », après une démo en 2011 et un EP en 2010. Les Rochelais produisent un post rock teinté de screamo, arrosé de samples de films, ce qui fait tout de suite penser à un Microfilm. Mais la force d’Un Automne de Plus est définitivement dans les ambiances, calmes et reposantes, à l’instar de la pochette. On se prend au jeu aisément et on embarque dans l’univers du duo entremêlé de calme et de tempête. Cette dite-tempête, le groupe a fait le choix de la provoquer honnêtement sans surproduction de son ce qui donne un contraste de puissance assez mitigé. Personnellement, ça ne m’a pas dérangé car je trouve que le mix (très) naturel de l’EP, voire sonnant volontairement de manière débutante, représente totalement le groupe, frais et sincère. Le chant, uniquement crié, me rappelle celui de Birds In Row ou encore Mörse, dans un registre punk hardcore avec des paroles en français. « Ces Sombres Reflets d’Hiver » est donc une vraie surprise comprenant du bon post rock, un univers simple et efficace, un parti pris sur le son et un réel état d’esprit de comment partager sa musique (tous les bénéfices de l’EP sont consacrés aux sessions studio). Du 4 en 1 quoi.

Etienne